PSG – OM : Sans Ibrahimovic, sans change quoi ?

Le Classico, c’est soir. Et pourtant, c’est surtout un joueur qui fait la Une de tous les médias : Zlatan Ibrahimovic. Absent depuis plus d’un mois, le Suédois pourrait faire son retour dans le onze de départ à cette occasion. Mais si ce n’est pas le cas, est-ce réellement grave ?

zlatan_ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani alignés ensemble pour le Classico ?

Les absents ont toujours tort, sauf peut-être Zlatan Ibrahimovic. En effet, l’infirmerie parisienne se vide petit à petit et le Suédois, son principal pensionnaire, est à son tour sur le point d’en sortir. Apparemment remis de sa talalgie, le numéro 10 du PSG pourrait faire son retour dans le onze de départ du club de la Capitale pour le fameux Classico. Mais concrètement, sans lui, qu’est-ce qui change au PSG ? Il y a quelques semaines, le constat aurait été accablant puisque jusqu’à fin septembre, les Parisiens ne gagnaient qu’un match sur deux sans le géant Suédois contre 70% avec lui. Cependant, les champions de France ont appris à vivre sans leur star.

Cavani, plus qu’un simple remplaçant

En effet, depuis fin septembre, le PSG a enchaîné huit matches sans défaite (6 victoires et 2 nuls) dont un succès magnifique face au FC Barcelone en Ligue des champions (3-2). Ainsi, c’est toute l’équipe qui s’est habituée à jouer sans Ibrahimovic et deux joueurs en sont le symbole. Le premier, c’est Javier Pastore. L’Argentin possède une liberté dans le jeu qu’il n’avait jamais connu jusque-là et semble avoir complètement tiré un trait sur sa précédente saison. Quand Zlatan reviendra, il décrochera et empiétera sur les terres d’El Flaco, limitant ainsi son influence. Le second joueur à s’être épanoui est bel et bien Edinson Cavani. Si cela ne saute pas aux yeux à première vue, El Matador a marqué lors des quatre derniers matches du PSG et possède des statistiques exceptionnelles depuis son arrivée à Paris. Avec 33 buts inscrits en 59 matches joués, l’Uruguayen marque 0,56 but par match soit plus d’un but tous les deux matches. Ce rendement est digne des meilleurs buteurs de la planète. Derrière les extraterrestres tels Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou encore Zlatan Ibrahimovic, Cavani est parmi les meilleurs. Par comparaison, l’ancien napolitain marche des les pas de Pedro Miguel Pauleta qui avait inscrit 34 buts lors de 59 premiers matches avec le club de la Capitale. Sachant que le Portugais était idolâtré au Parc des Princes, Edinson Cavani en mériterait tout autant. Mais l’Aigle des Açores n’avait pas un certain Ibrahimovic comme coéquipier à l’époque. Dimanche, Cavani ne l’aura peut-être pas non plus, ce sera à lui de se montrer à la hauteur.

Arthur Montagne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s