Luis s’attaque à l’avenir

Présent à l’IEJ ce mercredi 3 décembre 2014 pour donner une masterclass, Luis Fernandez a balayé l’actualité sportive et est revenu sur sa vie et sa carrière avec la verve que l’on lui connaît. Vif, sincère et sans langue de bois, retour sur un homme multitâches qui a encore l’espoir que sa carrière ne soit pas que derrière lui.

luis-fernandez

Sous ses aires menaçants, Luis Fernandez cache une sensibilité insoupçonnée

« Entraineur c’est mon truc à moi. » Désormais homme de média avec son émission sur RMC, ‘‘Luis Attaque’’, Luis Fernandez n’en reste pas moins un ancien joueur et entraîneur qui vit pour l’adrénaline des grands matches. Par conséquent, il n’a pas abandonné l’idée de retrouver un club : « Être sur un banc, ça me manque, c’est une drogue et j’ai encore des choses à faire. » L’ancien international français est tout de même conscient d’être un privilégié en ayant trouvé une place à part entière dans le monde des médias puisqu’il est à la fois consultant sur BeIN SPORT et sur RMC. « Ça me plait car ça me permet de rester prés du terrain » déclare-t-il en reconnaissant malgré tout que « d’être dans les médias [l’]a desservi pour retrouver les terrains. » D’autant qu’il a bien conscience qu’une carrière à la Rolland Courbis qui cumule un poste de chroniqueur et celui entrainement à Montpellier est un cas unique qu’il n’espère pas reproduire : « C’est quasiment impossible bien que Rolland s’en tire plutôt bien. »

Avec le PSG, c’est fini

Mais surtout, Luis Fernandez ne veut pas reprendre n’importe quelle équipe et écarte d’emblée un éventuel retour au PSG : « Revenir sur le banc du PSG ? Non. Mais ailleurs oui. » S’il avait le choix, il choisirait l’Angleterre « même pour une équipe de 2e division. » En tout cas, c’est l’étranger qui l’attire puisqu’il y a « plus de liberté dans les clubs étrangers. Vous connaissez les présidents en Premier League ? Non. C’est ce qui prouve que les entraîneurs sont plus libres. » Plus que tout Luis Fernandez ne veut plus jouer « les pompiers de service » comme il a pu le faire à Reims, à l’Espanyol Barcelone ou au Bétis Séville. Ce qu’il veut, « c’est être au départ d’un beau projet avec des jeunes à former », c’est pour cela que si on lui proposait de prendre la tête de l’équipe de France, il déclinerait, au contraire des Espoirs. Aujourd’hui, la formation c’est ce qui l’intéresse « car les formateurs ont besoin d’aide pour découvrir les talents le plus tôt possible et les accompagner pour les protéger. » Le principal tort du football français, c’est de donner le pouvoir, une situation qu’il a subie au PSG : « Stéphane Dalmat, Peter Luccin et Nicolas Anelka voulaient prendre le pouvoir et ils l’ont pris. D’où leur échec à Paris. » Ronaldinho ? Même constat : « Quand il est arrivé, il avait 18-19 ans, on l’a encadré avec sa famille. Et à la fin de la saison, Luiz Felipe Scolari, le sélectionneur du Brésil, m’a appelé pour me féliciter du travail qu’on avait fait avec Ronnie. Il est devenu champion du monde et à son retour, c’était plus pareil, plus même joueur. »

Transmettre son expérience

Il veut donc apprendre de son expérience pour ne plus que ces erreurs soient commises. Il faut dire que son enfance lui a forgé ce tempérament et le respect de ses ainés, ce qui le pousse aujourd’hui à estimer que les jeunes ne doivent pas prendre le pouvoir. Lui qui est arrivé dans la cité des Minguettes dans la banlieue de Lyon à six ans après avoir passé les premières années de sa vie en Espagne sait ce qu’il doit à sa famille et à la France : « Je ne remercierais jamais assez la France de ce qu’elle m’a apporté. Et dès que je peux je retrouve avec plaisir la cité dans laquelle j’ai grandi et je réunis ma famille tous les ans à Noël. Je n’oublie pas ma famille et de là où je viens. » Une belle leçon de vie dont il aimerait que les jeunes footballeurs actuels s’inspirent. Et le plus simple c’est encore en travaillant avec eux. Des valeurs qui ne feraient pas de mal à la jeunesse d’aujourd’hui. Bien au contraire…

Arthur Montagne.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s