Formule 1 : Un rajeunissement qui interroge

La Formule 1 assiste à un phénomène très particulier qui s’est accéléré ces dernières années : un rajeunissement des pilotes. Initié par Fernando Alonso, Lewis Hamilton ou encore Sebastian Vettel, ce renouvellement de plus en plus précoce des générations de pilotes a atteint son point culminant cette saison avec l’apparition dans les paddocks de Max Verstappen, 17 ans. Décryptage d’une situation qui fait débat au sein même de la FIA.

Verstappen-Sainz

Max Verstappen et Carlos Sainz Jr. sont le symbole de ce rajeunissement

Carlos Sainz Junior (20 ans), Daniil Kvyat (19 ans), mais surtout Max Verstappen (17 ans), les monoplaces de formule 1 sont prises en mains par des pilotes de plus en plus en jeunes. Apparemment rien de choquant sauf que le plus jeune des trois cités précédemment débarque dans la catégorie reine sans même avoir le permis de conduire. Une situation largement critiquée et qui a poussé la Fédération Internationale de l’Automobile à agir. Les pilotes arrivent de plus en plus tôt et avec de moins en moins d’expérience en F1 parfois au détriment de pilotes en place. Jean-Éric Vergne pourrait en témoigner, lui qui a été devancé par Kvyat pour piloter chez Red Bull puis évincé de chez Toro Rosso pour faire place à Verstappen. « Quelle que soit ma place lors de ce dernier GP, cela ne changera rienQue je marque un ou dix points ne bouleversera pas les avis. Les points chez Red Bull, apparemment, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important ! » reconnaissait d’ailleurs le pilote français avant d’aborder la dernière course de la saison 2015. À 25 ans, Vergne fait donc aujourd’hui figure d’ancêtre de la formule 1 au sein d’un paddock qui a vécu un rajeunissement dont les origines trouvent différentes explications.

 

La révolution Red Bull

 

Tour d’abord pour trouver trace du début de ce phénomène, il faut remonter à la fin de l’hégémonie de Michael Schumacher. Certes, il y a toujours eu des jeunes pilotes, mais le rajeunissement est très récurrent depuis 2005 et ne cesse de se confirmer. En mettant fin au règne de Michael Schumacher, Fernando Alonso a lancé cette vague de rajeunissement. De nombreux pilotes talentueux ont été bridés par l’ogre allemand et sa Ferrari qui dévoraient tout sur leur passage. De Juan Pablo Montoya à David Coulthard en passant par Rubens Barrichello et Jarno Trulli, toute cette génération est tombée au mauvais moment. Par conséquent, il a fallu un renouvellement du plateau pour relancer la concurrence bien que pour Thibault Larue, journaliste pour Sport Auto, le rajeunissement s’explique en premier lieu par le fait que « ce sport se professionnalise » et qu’automatiquement « les pilotes commencent plus jeunes ». Il est vrai qu’un autre événement a changé les mentalités en Formule 1 : L’apparition de Red Bull dans le monde de la F1. Le géant autrichien « est venu en F1 pour faire différemment », explique Thibault Larue. Red Bull a en effet créé son propre système de formation de pilotes pour lancer des jeunes dans le grand bain de la F1 et les résultats sont au rendez-vous, « quand on regarde les records de précocité, les 4 ou 5 premiers se sont des pilotes Toro Rosso ou Red Bull. Ils ne se sont jamais trompés et n’ont jamais amené un mauvais pilote en F1. Voir Ricciardo balayer Vettel la saison dernière, ça prouve aussi que leur système est bon. Que ce soit Vergne, Kvyat, Verstappen, ce sont de très bons pilotes donc ils ne se trompent pas et ils font confiance aux jeunes ». La révolution Red Bull est arrivée au bon moment et apporte un vrai plus à la F1 comme le pense Thibault Laure : « Il faut faire confiance aux jeunes, car il n’y a aucune raison qu’un pilote de 17 ans soit incapable de conduire une Formule 1 aujourd’hui. On le voit bien avec Verstappen. » D’ailleurs, Max Verstappen est celui qui a le plus animé les débats. Mais à 17 ans et 179 jours, le plus jeune pilote de l’histoire de la Formule 1 est devenu le plus jeune à inscrire des points. La meilleure façon de faire taire les critiques. Un record qui n’est d’ailleurs pas près d’être battu.

 

La FIA contre-attaque

 

En effet, le cas Max Verstappen a fait jurisprudence au sein de la Fédération Internationale de l’Automobile. La FIA n’a rien pu faire au moment de l’intronisation du jeune néerlandais chez Toro Rosso et a donc décidé dans la foulée de mettre en place un règlement interdisant l’accès à la Formule 1 au mineur à partir de 2016. Mais ce n’est pas la seule mesure mise en place par la FIA. Désormais, il faudra avoir couru au moins 300 kilomètres sur une F1 afin de pouvoir disputer un Grand Prix, mais également avoir pris part à 80 % de deux saisons dans les catégories inférieures (GP2, F3 européenne, WEC et Indy Car), condition nécessaire pour obtenir la Super Licence indispensable pour être en droit d’accéder à la catégorie reine. Si cette règle avait été en vigueur les saisons précédentes, d’une part Max Verstappen n’aurait pas eu le droit de piloter une Formule 1, mais surtout, en remontant encore un peu plus dans le temps, Kimi Raïkkonen ou encore Fernando Alonso auraient également été obligés de repousser leurs grands débuts en F1. Un non-sens pour Thibault Larue qui « ne voit pas comment on ose sortir une règle pour bannir ce qui a permis à certains pilotes d’être champions. Et la F1 qui est déjà un sport de vieux géré par des vieux envoie comme message aux jeunes : on ne veut pas de vous. C’est très étrange. » La FIA a ainsi tenu à réagir vite pour contrer les critiques le plus rapidement possible. Mais peut-être un peu trop vite. Si nous avons désormais l’assurance de ne plus voir un mineur en Formule 1 et que les jeunes pilotes devront parfaire leur formation, cette règle peut également retarder, voire brider l’éclosion d’un talent. Toujours est-il que Max Verstappen est passé entre les gouttes et que son record de précocité (plus jeune pilote à être entré dans les points à 17 ans et 179 jours) n’est pas près d’être battu.

Arthur Montagne

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s