Portrait : Max Verstappen, la révolution

Arrivé en Formule 1 en 2015, Max Verstappen est le symbole du phénomène de rajeunissement. Plus jeune pilote en F1 alors qu’il est encore mineur et qu’il ne possède pas le permis de conduire, le pilote hollandais a beaucoup fait parler de lui et est à l’origine d’un bouleversement du règlement.

Max-Verstappen

Tel père, tel fils. Enfin pas tout à fait. Max Verstappen, fils de Jos, pilote de F1 de 1994 à 2003, n’a dû attendre que son deuxième Grand Prix pour faire aussi bien que son paternel. Sixième sur la grille de départ en Malaisie le pilote Toro Rosso a en effet hissé sa monoplace à la meilleure position qu’ait jamais atteinte son père en neuf ans de carrière. Lors de ce même GP, le très jeune hollandais va se faire une place dans l’Histoire de son sport. Premier mineur à débuter en Formule 1, Max Verstappen en sera également le dernier. À 17 ans et 166 jours, le pilote hollandais est le plus jeune à prendre le départ d’une course. Précocité encore plus impressionnante lorsqu’il devient le pilote le plus jeune à entrer dans les points à 17 ans 5 mois et 29 jours. Mais son arrivée a fait réagir la Fédération Internationale de l’Automobile.

 

« La F1, il faut y aller dès qu’on peut »

 

Pour ne plus qu’une telle situation se reproduise, la FIA a pris la décision d’interdire l’accès à la Formule 1 aux mineurs tout en rendant plus compliquées les conditions d’obtention de la Super Licence, indispensable pour piloter une F1. Et pourtant, « Max est le meilleur pilote que j’aie jamais vu arriver en F1 » assure son ingénieur de course chez Toro Rosso, Xévi Pujolar qui ajoute que le pilote hollandais « a donné à toute l’équipe une motivation supplémentaire. Nous savons maintenant qu’il est toujours capable d’aller chercher ce petit plus qui fait la différence en course. » Max Verstappen crée donc la polémique en Formule 1. Et si son âge a beaucoup fait parler, Thibault Larue, journaliste pour Sport Auto, estime toutefois que c’est un faux débat, car « si on est prêt à 17 ans, on le sera à 18. Soit on l’est, soit on ne l’est pas », mais surtout « la F1, il faut y aller dès qu’on peut. » Sous le feu des projecteurs à son jeune âge, Max Verstappen fait pourtant preuve d’une grande maturité et d’une lucidité impressionnante pour un adolescent. « Il a une phrase qui passe pour de l’arrogance, mais qu’il m’a répétée plusieurs fois : ‘‘Faire du GP2 (catégorie juste avant la F1) ça aurait été une perte de temps’’ », confie Thibault Larue, ajoutant même qu’il « a totalement raison. » Le pilote hollandais a effectivement une formation particulière qui l’a vu faire dix ans de karting et une seule année en monoplace (en F3) avant de débarquer dans l’élite du sport automobile. « Il y a des pilotes qui ne sont jamais prêts, même à 24 ou 25 ans », comme l’explique Thibault Larue. Max Verstappen l’est à 17 ans et a prouvé que l’âge n’avait pas d’importance, ouvrant ainsi la porte à l’apparition de très jeunes talents. Une porte immédiatement refermée par la FIA. Max Verstappen restera donc comme le premier et dernier mineur en Formule 1.

Arthur Montagne

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s